facebook-domain-verification=dls339yg5hb8sp4b1rbstaycwa8qp5
top of page

Dans ce blog, René Dumonceau publie des articles en rapport avec son courant de pensée. 

 

Comme le dit Yves Duteil

"Il faut rêver le monde plus beau qu'il n'est, en espérant qu'il le devienne".

Abonnez-vous à la newsletter

Merci de vous être abonné !

Avis scientifiques sur le reiki : entre bien-être et interrogations


de l'énergie circule entre deux paumes de mains
Crédits photos : Istock.

La pratique du reiki, ancienne méthode japonaise de guérison énergétique, s'est progressivement intégrée dans nos sociétés occidentales, suscitant à la fois intérêt et scepticisme. Loin d'être une simple mode passagère, le reiki a attiré l'attention de la communauté scientifique, qui s'est donné pour mission d'évaluer ses prétendus bienfaits à l'aune de la rigueur expérimentale. Cet article se veut une immersion dans l'univers des études scientifiques sur le reiki, explorant les résultats obtenus, les critiques rencontrées et les perspectives d'avenir de cette pratique.





Qu'est-ce que le reiki ?


Le reiki est souvent décrit comme une méthode de guérison par les mains, où le praticien sert de canal pour l'énergie vitale, dans le but de soutenir le processus naturel de guérison du receveur.


Cette pratique, qui tire son nom des mots japonais "rei" (universel) et "ki" (énergie vitale) et dont l'ensemble signifie "canalisation de l'énergie universelle", a été développée par Mikao Usui dans le Japon à partir de 1880 et jusqu'à son décès en 1930.


Depuis, le reiki s'est diversifié en différentes écoles et approches, mais toutes partagent la conviction que l'énergie vitale peut influencer la santé et le bonheur.


Il est à noter que les personnes qui consultent un praticien reiki sont généralement qualifiés de "patients" mais il faut savoir qu'en France et en Belgique, utiliser le mot "patient" en matière de thérapie alternative est formellement interdit par l'Ordre des Médecins; dès lors, les personnes qui consultent des thérapeutes alternatifs et reiki+ doivent être qualifiés de "clients".





Il existe plusieurs techniques de reiki, pourquoi


Le mot japonais reiki signifie canalisation de l'énergie universelle... De par le monde, de nombreuses personnes canalisent l'énergie universelle et certaines, comme Mikao Usui reçoivent des énergies de soins qui ont des proprités différentes les unes des autres.


Comme l'a fait Mikao Usui, ils testent les capacités des énergies qu'ils ont canalisées, puis rédigent des manuels et ensuite, les enseignent après leur avoir donné un nom. Ce nom peut être "technique de soins xx", "méthode de guérison de yy" ou "Reiki Verseau" comme celui que je canalise depuis décembre 2007 et dont les propriétés font l'objet de ce site et des prestations énergétiques qui y sont proposées.


J'explique tout cela dans cet article. "Pourquoi y a-t-il plusieurs sortes de reiki ?"





Les études scientifiques sur le reiki


Face à une popularité croissante, les chercheurs ont entrepris d'étudier le reiki avec les outils de la science moderne. Ces études ont souvent pris la forme d'essais cliniques, où des groupes de patients recevant du reiki étaient comparés à des groupes témoins ou à des groupes recevant un traitement placebo.


Les mesures des résultats se sont concentrées sur des indicateurs objectifs de santé, tels que les niveaux de douleur, la qualité de vie, la pression sanguine et les marqueurs de stress, ainsi que sur des évaluations subjectives du bien-être des patients.





Avis scientifiques sur le reiki : résultats bénéfiques constatés


Plusieurs études ont rapporté des effets positifs associés à la pratique du reiki. Par exemple, l'étude réalisée par Adina Goldman Shore en mai 2004 (Long-term effects of energetic healing on symptoms of psychological depression and self-perceived stress) a révélé une amélioration significative des symptômes de dépression et de stress chez les participants qui est encore effective un an après avoir reçu des séances de reiki.


D'autres recherches ont suggéré que le reiki pourrait contribuer à l'amélioration de la qualité de vie des patients atteints de cancer, réduisant leur anxiété et leur douleur.





Critiques et limites des études sur le reiki


Malgré ces résultats prometteurs, le reiki fait l'objet de critiques. Les sceptiques, dont certains scientifiques, remettent en question la validité de ces études, pointant du doigt des protocoles expérimentaux insuffisants, des échantillons de taille réduite et l'influence de l'effet placebo.


De plus, la difficulté à mesurer l'énergie "ki" de manière objective représente un obstacle majeur à l'acceptation du reiki dans la communauté scientifique.




séance de reiki
Crédits photos : Istock.


Le reiki dans le système de santé actuel


En dépit des controverses, le reiki a été adopté par certains professionnels de la santé comme une approche complémentaire dans le traitement de diverses affections. Cette intégration témoigne d'une ouverture croissante envers les thérapies alternatives, perçues comme des moyens d'enrichir l'expérience de soin et de répondre à une demande de prise en charge globale du patient.




Le reiki aux USA


Dans le courant des années 1990, le reiki a été introduit dans des hôpitaux aux USA. et notamment en 1995 à Portsmouth. Voici le PDF de la traduction française d'un article de Pamela Miles qui explique cette "aventure".


Depuis 1997, le Hartford Hospital, dans l’Etat du Connecticut, utilise des thérapies complémentaires comme le Gi-Gong, les massages, l’acupuncture et également le Reiki. Infos sur ce lien en anglais "The Integrative Medicine Department is a division of the Helen & Harry Gray Cancer Center."


Dans ce même hôpital, sur une durée de 3 ans a eu lieu le programme clinique « Reiki, des volontaires » qui ont reçu un total de 1480 soins. Ce programme a donné des indications scientifiques très encourageantes pour valider la méthode de santé de Mikao Usui. en substance, voici les résultats de ce programme :

  • 94% de réduction du stress et de l’anxiété;

  • 80% de réduction des nausées;

  • 78% de réduction de la douleur;

  • 86% de meilleure qualité de sommeil.


Aux USA encore, en 2002, 60% des Hôpitaux utilisaient le reiki en tant que thérapie complémentaire de façon permanente . Rendez-vous compte que dans ces Hôpitaux, des praticiens reiki sont employés par l’Hôpital, des personnes faisant partie du personnel médical de l’Hôpital pratiquent le reiki, il y a également des praticiens reiki qui interviennent uniquement selon les besoins...




Le Reiki en France et en Europe


En Suisse, les séances de Reiki sont prises en charges par les caisses complémentaires d’assurances et donc, remboursées depuis 1991.



Au Portugal, à l’Hospital de São João


En France, depuis juillet 2007, le reiki a été introduit à l’Hôpital de la Timone à Marseille pour les patients en soins palliatifs. 13 ans plus tard, cet hôpital fait toujours figure de précurseur dans l’accompagnement des patients en fin de vie et nous montre que soigner une âme est aussi important que soigner le corps. Lire cet article de janvier 2019 "Des soins spirituels pour les patients en soins palliatifs".


En 2017, l'hôpital privé de Plérin en Bretagne a ouvert ses portes au reiki. Lire l'article "Le Reiki fait son entrée à l'hôpital privé".


En France également, les séances de reiki ne bénéficient actuellement d'aucun remboursement, ni reconnaissance officielle. Le Reiki n’a pas encore gagné ses lettres de noblesse malgré son développement croissant.


Certains médecins généralistes, spécialistes ou de la médecine du travail se forment chaque année et dispensent en toute discrétion des soins, avec l’accord de leurs patients. De plus en plus de professionnels de la santé orientent les malades vers le Reiki qui est reconnu pour redonner vitalité et sérénité.


Le documentaire – Médecines complémentaires : quelle place à l’hôpital ? – Enquête de santé illustre bien le positionnement de chacun et encore, le sujet n’est pas vraiment abordé.


On comprend encore mieux la vraie problématique que pose les médecines non conventionnelles en regardant le documentaire Médecines alternatives à l’hôpital – Georges Nizard.


Découvrez l’équipe bien-être au service des patients à l’hôpital René-Muret (Hôpitaux Universitaire Paris Seine-Saint-Denis). Des soins comme on en rêverait tous …


En Belgique... Je me souviens que dans les années 2000, on a commencé à parler de l'emploi au reiki dans des hôpitaux belges. Etant moi-même maître-enseignant de plusieurs techniques de reiki, entre 2007 et 2009, j'ai donné plusieurs formations à du personnel hospitalier belge et notamment, à une infirmière urgentiste qui l'utilisait au quotidien dans son boulot.


Dans mon pays, les séances de reiki sont remboursées par les mutuelles, comme d'autres séances de thérapies alternatives, d'ailleurs et de nombreux hôpitaux utilisent de plus en plus le reiki.


Canaliser et utiliser l'énergie universelle lorsqu'on est en milieu hospitalier, donc en présence de malades, présente deux avantages : le premier est d'apaiser les douleurs et le stress des patients et le deuxième est de réduire la fatigue personnelle du personnel hospitalier lorsqu'il est en présence de personnes qui sont en manque d'énergie.




Perspectives futures de la recherche sur le reiki


L'avenir de la recherche sur le reiki semble promettre une exploration plus approfondie de ses mécanismes et de son intégration dans les protocoles de soins. Les scientifiques sont appelés à concevoir des études plus rigoureuses et à développer des méthodologies adaptées pour évaluer les pratiques énergétiques. Cette démarche est cruciale pour établir un dialogue constructif entre les traditions de guérison ancestrales et la médecine basée sur les preuves.





femme debout qui travaille l'énergie de ses mains
Crédits photos : Istock.

Conclusion

Les avis scientifiques sur le reiki oscillent entre confirmation de ses bienfaits et demande de preuves supplémentaires. Si les études réalisées jusqu'à présent ouvrent des pistes intéressantes, elles soulignent également la nécessité d'une recherche plus poussée. Entre les mains des patients et des praticiens, le reiki demeure une source de bien-être et de curiosité, tandis que dans les laboratoires, il continue de défier les chercheurs et d'inviter à une réflexion sur la nature de la guérison.





Liens consultés pour la rédaction de cet article





A lire également